Impression 3D à Voisins : impressionnant !

Vous êtes un particulier et vous avez une pièce d’appareil électro-ménager ou une poignée de meuble cassée et introuvable ? Vous êtes collectionneur et vous voulez restaurer un objet ancien pour lequel il vous manque une pièce ? Vous êtes modéliste et souhaitez réaliser un bâti moteur ou une platine spécifique pour un modèle réduit ? Vous êtes élève ingénieur ou inventeur et vous souhaitez donner vie à votre projet en réalisant un premier prototype ?

Christophe Lemesle est franchisé Cartridge World à Voisins le Bretonneux et vous fournit en temps ordinaire recharges et consommables pour imprimantes. C’est donc tout naturellement qu’il s’est intéressé à l’impression 3D, pour proposer et mettre à la portée de tous un nouveau service innovant : l’impression 3D !

« L’idée était d’être précurseur sur Saint Quentin en Yvelines, car l’impression 3D, beaucoup en ont entendu parler mais peu l’ont vue réellement fonctionner hors télévision. Nous proposons ce service au grand public depuis un peu plus d’un mois maintenant. »

cw9

Comment ça marche ?

« C’est un concept de dépôt de filament fondu » déclare Christophe. A l’intérieur d’un bâti, une buse vient déposer de la matière plastique type PLA suivant un parcours horizontal en 2 dimensions sur un plateau évoluant verticalement (3ème dimension) pour réaliser les couches successives de matière.

Petit à petit la pièce la plus complexe intérieurement et extérieurement prend forme devant vous.

La machine est alimentée par du fil plastique de différentes couleurs, chauffé à 220°C pour fondre et être déposé par la buse d’extrusion. Il se solidifie alors instantanément. C’est la précision du mouvement du chariot et du plateau qui déterminent la qualité de finition. Sur sa machine, Christophe garantit une qualité de plastique, une résistance et une rigidité équivalentes à celles des pièces Lego. Le consulter pour des pièces souples (hélices de drones par exemple).

Les pièces à fabriquer doivent au préalable être modélisées avec un logiciel 3D offrant une sortie en format .stl. Le logiciel gratuit SketchUp, comme AutoCAD ou le Catia des professionnels de CAO offrent une telle sortie.

Soit vous apportez votre pièce cassée à reproduire, voire même une simple photo, et Christophe se charge de la faire modéliser, soit vous apportez votre fichier sur une clé USB. Christophe rentre votre fichier dans son logiciel et paramètre l’impression : dimensions, épaisseurs de matière, qualité de finition et type de remplissage : plein, creux ou alvéolé. Le logiciel calcule alors le temps d’impression et exporte le fichier .stl en fichier .g interprétable par la machine.

cw4

A noter qu’on trouve sur Internet un grand nombre de fichiers .stl prêts à télécharger pour toutes sortes d’objets que vous souhaiteriez reproduire.

cw7Combien ça coûte ?

Le prix de votre pièce sera donc égal au temps de modélisation + le temps d’impression. Compter par exemple 28 euros pour un bouchon de cuve de lave-vaisselle qui s’était fendu et qui n’avait pas besoin d’une super finition. La machine a réalisé même le filetage, puisqu’il s’agit de couches de matière et non de moulage ou d’usinage.

Si vous apportez le fichier, vous ne paierez que le temps d’impression.

Enfin, Christophe peut aussi vous vendre une machine et les bobines de fil plastique si vous envisagez une production en petite série de vos créations à la maison !

Applications spécifiques

Pour toute application spécifique dépendant de la résistance mécanique, température d’utilisation, étanchéité, résistance à des agents corrosifs (acides, hydrocarbures, produits ménagers …), pour des pièces destinées à peinture ou chromage, consultez Christophe qui vous indiquera la faisabilité.

La machine de Christophe réalise des pièces tenant dans un cube de 14 cm de côté. Mais rien n’empêche de fabriquer des pièces plus grandes par assemblage ou emboitage de pièces unitaires de différentes couleurs.

Quel est le public visé ?

Particulier, collectionneur, modéliste, projeteur confirmé ou élève ingénieur, l’impression 3D intéresse potentiellement tout le monde, qu’il s’agisse de créer un prototype, une pièce d’adaptation pour modèle réduit ou de remplacer une pièce cassée sur un objet, une machine, un tableau de bord de voiture…


Le PLA ou acide polylactique est un polymère entièrement biodégradable utilisé dans l’emballage alimentaire (œufs, eau minérale, fruits et légumes, …), pour remplacer les sacs et cabas en plastique jusqu’ici distribués dans les commerces, ou dans la fabrication de très nombreux objets injectés, extrudés ou thermoformés. Il est utilisé également en chirurgie (source wikipedia).


L’innovation est en marche à Voisins, alors allez voir cette machine qui fonctionne en permanence chez Cartridge World, 11 rue des Tilleuls.


Auteur : Patrick Germain, 21 mars 2016